FAQ - Qu’ont décidé les autorités américaines ?

Qu’ont décidé les autorités américaines ?

Les autorités américaines ont instauré un certain nombre de mesures de restriction d’accès au territoire pour les étrangers ayant séjourné ou transité par la Chine (hors régions administratives spéciales de Hong Kong et Macao, et Taïwan), l’Iran, l’espace Schengen (dont la France), le Royaume-Uni et l’Irlande dans les 14 jours précédant leur arrivée aux États-Unis.

Quelle est la règle concernant l’espace Schengen ?

Depuis 14 mars 2020 et pendant 30 jours, les autorités américaines ont interdit l’entrée sur le territoire aux personnes ayant séjourné et/ou transité dans l’un des pays de l’espace Schengen au cours des 14 jours précédant leur arrivée sur le territoire américain.

La zone Schengen comprend les pays suivants : France, Autriche, Belgique, République Tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse, Liechtenstein.

Ces mesures d’interdiction prévoient un certain nombre d’exceptions, selon le statut des voyageurs concernés. Les ressortissants français qui sont résidents permanents ou bénéficient d’une exemption par le mariage notamment sont autorisés à entrer sur le territoire. Veuillez vous rapporter à la proclamation 9984 de la Maison Blanche, qui figure sur notre site internet, y compris dans une traduction française.

Avant tout déplacement aux États-Unis, il est fortement recommandé de contacter sa compagnie aérienne ou son agence de voyages pour connaître les conséquences de ces mesures sur le statut de son vol.

Quand cette mesure prendra-t-elle fin ?

Cette mesure est effective depuis le 14 mars et pour 30 jours mais pourrait être étendue. Nous ne pouvons pas préjuger de sa date de fin.

Mon passeport français m’empêche-t-il automatiquement de me rendre aux États-Unis ?

Non. Le critère fixé par la décision des autorités américaines est le séjour dans l’un des pays Schengen (et les autres pays concernés par la mesure américaine) et pas la nationalité. Un passeport français n’implique donc pas automatiquement une interdiction d’entrée sur le territoire américain. Un citoyen français qui aurait passé les 14 derniers jours avant son voyage en dehors de la zone Schengen (et des autres pays concernés par la mesure américaine) pourrait voyager vers les États-Unis.

Mon vol transite par un pays de la zone Schengen, puis-je aller aux États-Unis ?

Non. Les personnes concernées par la décision américaine qui transitent par un pays de l’espace Schengen seront interdites d’embarquer, car la zone de transit est considérée comme faisant partie intégrante de la zone d’interdiction.

J’ai une réservation d’avion pour la France, dans les trente prochains jours, que faire ?

Nous vous invitons à contacter votre compagnie aérienne pour vous renseigner sur les modalités de vols et, au cas où votre vol serait annulé, les possibilités de modification.

Quelle est la liste des aéroports internationaux qui continueront à accueillir des vols en provenance de l’espace Schengen pour les passagers autorisés ?

Les autorités américaines ont décidé que les vols en provenance de l’espace Schengen seraient limités à 13 aéroports : New York (JFK et Newark), Chicago, San Francisco, Seattle, Honolulu, Los Angeles, Atlanta, Washington (Dulles), Détroit, Dallas, Boston et Miami.

J’ai un vol, avez-vous des informations sur les dessertes ?

Merci de prendre contact avec la compagnie pour avoir les dernières informations.
Par exemple,
pour contacter Air France depuis les États-Unis : +1 800 237 2747.

Dernière modification : 17/03/2020

Haut de page