Edito du Consul général - juin 2018 [en]

JPEGChers amis français et américains,

Une cérémonie de naturalisation n’est pas un événement comme un autre dans la vie du Consulat : c’est un moment qui touche une fibre particulière en chacun de nous, et le cœur de notre existence en tant que service de l’Etat à l’étranger. L’arrivée d’un nouveau membre, son appartenance revendiquée à notre collectivité nationale, se ressentent toujours à l’étranger d’une manière un peu différente, plus vivante. Sans doute l’éloignement de notre pays y est-il pour quelque chose… toujours est-il que ces cérémonies, tenues à la Résidence de France en format familial et amical, nous rappellent de façon tangible ce qu’est la nationalité française : un ensemble de valeurs, de « principes simples et incontestables », comme l’écrivaient nos représentants au soir du 26 août 1789, de droits et de devoirs que nous sommes fiers de partager. Nos récipiendaires, toutes venues d’horizons différents – Amérique du nord, du sud, Afrique subsaharienne – sont désormais françaises ! cela a été un honneur, et un plaisir, que d’être avec elles ce soir-là.

Tous les chefs de poste consulaire se sont retrouvés, ce mois-ci, à Paris autour du Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne, de la député des Français à l’étranger Anne Genetet et de nos collègues chargés des Français à l’Etranger. Ces Journées annuelles du Réseau consulaire ont été l’occasion de rappeler combien les services rendus à nos compatriotes de l’étranger, leur protection – que ce soit en période de crise ou en cas de difficulté passagère - l’assistance apportée aux plus défavorisés d’entre eux, l’aide en matière de scolarité, l’animation de la vie démocratique à travers la gestion de l’état-civil, l’organisation d’élections, ou encore la promotion de notre pays auprès des étudiants, décideurs économiques ou visiteurs via notre politique de visas, combien tous ces thèmes étaient plus que jamais au cœur du métier de diplomate. Au total, ce sont 2680 agents des services consulaires dans 146 pays qui sont au service des 1,8 M de Français inscrits à l’étranger – et des autres, tous ceux qui nous sollicitent en cas d’urgence, voire de tous nos amis ressortissants de l’UE lorsqu’ils ne sont pas représentés localement. Merci de votre soutien et n’hésitez pas à nous faire remonter, à nous Consulat ou élu(e)s de proximité, vos observations afin de toujours viser à un meilleur service rendu.

Le dernier weekend de mai était celui de Memorial Day. Tous les orateurs présents à la cérémonie du souvenir organisée au Cimetière militaire national de Marietta à laquelle j’ai participé ont rappelé le sens de notre rassemblement : honorer les combattants disparus. Pour le représentant français, l’honneur était de surcroît particulier, en cette année du centenaire de l’armistice de la Grande Guerre : la date se trouvait coïncider avec l’anniversaire de la première victoire de troupes américaines sur le sol français (Cantigny, dans la Somme, où plus d’un millier de soldats américains perdirent la vie). Merci aux autorités locales d’avoir salué la France à travers les années ; et il nous revient à nous, Français, de ne jamais oublier ce que notre pays doit à son allié américain au cours du XXème siècle.

Bien cordialement à tous,

Louis de Corail
Consul général de France

Dernière modification : 02/06/2018

Haut de page