Présentation de l’environnement scientifique dans le Sud-Est des États-Unis

Le territoire couvert par le Service pour la Science et la Technologie d’Atlanta est marqué par un fort dynamisme démographique. La ville d’Atlanta, en particulier, est une des agglomérations américaines dont la croissance est la plus rapide ; elle attire aussi bien les sièges de grandes entreprises — comme UPS, The Coca-Cola Company ou Delta Air Lines — que des entrepreneurs qui y profitent de coûts d’exploitations réduits et bénéficient d’un vivier de talents stables et dynamiques.

Le Sud-Est aspire à devenir un poumon de la Tech aux États-Unis et s’appuis pour cela sur un réseau d’universités et de centres de recherche d’excellence ainsi que sur l’implantation d’agences fédérales. A Atlanta, le Georgia Institute of Technology (Georgia Tech), premier lieu de formation des ingénieurs américains par le nombre, et classée deuxième université du pays pour son cursus en ingénierie aérospatiale, côtoie le siège du Center for Disease Control and prevention (CDC), l’agence fédérale en charge de la stratégie de santé publique américaine, et l’Université d’Emory, entre autres institutions de renom. Ces institutions de premier plan participent à l’animation et au développement de secteurs majeurs tels que le secteur aérospatial et le secteur biomédical.

Le secteur aérospatial est structurant pour la région, avec trois sites de la National Aeronautics and Space Administration (NASA) — dont le célèbre Kennedy Space Center de Cap Canaveral en Floride — et un dense réseau d’établissements universitaires affiliés au Space Grant. Ce programme, administré par la NASA, vise à maintenir une expertise et un effort de recherche et d’innovation dans le domaine aérospatial sur l’ensemble du territoire des États-Unis. Dans ce réseau, on compte notamment les établissements du Florida High Tech Corridor — l’Université de Floride du Sud (Tampa), l’Université de Floride Centrale (Orlando) et l’Université de Floride à Gainesville — ou encore l’Université du Tennessee à Knoxville — dont fait partie le Tennessee Space Institute, lieu de formation de neufs astronautes américains — et l’Université Vanderbilt à Nashville, Tennessee. Les entreprises du secteur aérospatial sont également très présentes, avec notamment l’unique usine Airbus des Etats-Unis à Mobile, Alabama. A noter également la présence du deuxième plus grand cluster technologique des États-Unis, le Cummings Research Park à Huntsville, Alabama, qui regroupe autour de l’Université d’Alabama les bureaux de plusieurs leaders mondiaux de la high-tech et de l’aérospatial.

Outre la présence du CDC, le secteur médical bénéficie également dans la région d’un riche réseau d’Universités d’excellence, dont l’Université Emory à Atlanta et Duke University en Caroline du Nord. Le Research Triangle entre les villes de Raleigh (Université d’État de Caroline du Nord), Durham (Duke University) et Chapel Hill (UNC at Chapel Hill) en Caroline du Nord constitue un autre parc technologique majeur associant entreprises privées et pôles de recherches dans le domaine biomédicale.

D’autres secteurs technologiques sont tout aussi important dans la circonscription du Sud-Est, tel que l’automobile, les matériaux, l’énergie, l’environnement, la chimie, le pharmaceutique, l’agroalimentaire, les transports, la logistiques, et les services (e-commerce, fintech, télécommunications).

Explorez dès à présent la circonscription du service pour la Science et la Technologie d’Atlanta à l’aide de notre carte interactive.

Des exemples de coopérations franco-américaines dans le Sud-Est des Etats-Unis

Georgia Tech est un établissement moteur dans la coopération entre la France et le Sud-Est des Etats-Unis.

Depuis 1990, Georgia Tech s’est établit un campus à Metz, Georgia Tech Lorraine, qui est le seul campus américain sur le sol français. Ce programme bénéficie à la fois au dynamisme technologique de l’aire urbaine de Metz, et aux étudiants américains et français à qui il est offert de suivre un cursus international en France et aux États-Unis sur les différents sites de Georgia Tech.

L’Unité Mixte Internationale (UMI) du CNRS créée en 2006, seule UMI existante sur le sol français, a permi à Georgia Tech Lorraine (GTL) d’établir des partenariats de recherche avec des laboratoires français, notamment ENSAM-Paris Tech, Supélec, Université de Franche-Comté, LAAS-CNRS de l’université Paul Sabatier à Toulouse.

En dehors de ces coopérations académiques, Georgia Tech co-organise depuis 2010 avec le Consulat Général de France à Atlanta l’événement annuel France-Atlanta. Il s’agit d’une série d’événements conçus pour favoriser la coopération autour de l’innovation entre la France et le Sud-Est des États-Unis dans les domaines de la Science, des Affaires, de la Culture et des Affaires Humanitaires. Découvrez le programme complet sur la page de France-Atlanta.

Dernière modification : 23/10/2020

Haut de page